Albert Baronian

Joseph Marioni is the painter of liquid light. He is a modern painter working out of the tradition of Ryman and Rothko. For the past 40 years he has practiced the fine art of painting with acrylic paint on linen canvas over wooden support. The presentation of a single color image in his work is accomplished by layering translucent and transparent layers of liquid color over the field of linen. Marioni says he is a glaze painter like Vermeer, not Rembrandt, in that, Rembrandt often paints his subjects in full light and then used his final glazes to close down the light, Vermeer, on the other hand, builds an environment of light with color – his subject is the light. Marioni continues the mandate of modernism for clarity and full disclosure of the form itself. It is the painted quality of his color that is the image of his form. In the architecture of painting, function follows light and Marioni’s subject is liquid light.

Download Press Release

Français

Artworks

Exhibitions

Tuesday — Saturday 12 — 6 PM Rue Isidore Verheyden 2 1050 Brussels, Belgium +32 (0)2 512 92 95 info@albertbaronian.com www.albertbaronian.com

Communiqué de presse

Joseph Marioni

Marioni est la « peintre de la lumière liquide », ses tableaux monochromes sont extrêmement lumineux. A l’aide d’un rouleau, et non de pinceaux traditionnels, il couvre la toile de multiples fines couches de couleurs, créant ainsi une texture opulente. Lorsqu’on se retrouve face à ses peintures on peut parler véritablement d’expérience chromatique et leur surface réfléchissante enveloppent véritablement le spectateur dans la couleur.

La luminosité inonde les murs, elle semble déborder des coins inférieurs des toiles. Ces bords ne sont pas entièrement peints, ils laissent percevoir une toile brute et vierge ainsi que d’autres couches de couleurs. La peinture acrylique s’offre un soupçon de liberté, elle se laisse couler dans un filet que le hasard contrôle.

Avec ce type de composition deux solutions s’offrent au spectateur: il s’arrête pendant de longues minutes, ou bien il passe son chemin très vite. En balayant d’un seul geste, tout a été vu et pourtant rien n’a été dévoilé. Il faut rester très longtemps devant chaque composition pour se laisser emporter par cette peinture en forme de miroir. On peut s’accrocher à elle ou-bien glisser dessus.
La peinture de Joseph Marioni oscille entre une recherche formelle de puriste et une physionomie décorative. Elle oscille entre un ascétisme rigoriste et une facture très accessible.

of